La magie de l’or se trouve dans sa capacité à conserver sa valeur économique. Délaissée dans les saisons de croissance financière, elle reprend depuis peu sa place avec l’avènement de la pandémie du Covid-19. Nous vous invitons à en savoir davantage sur l’état actuel du marché de l’or.

Le marché de l’or

Le marché du cours de l’or se cristallise autour des demandes, des offres et des places d’échanges.

La demande en or

La nature précieuse de l’or entretien des demandes fortes limitées à certains acteurs spécifiques tels que :

  • Les banques centrales : leur besoin de stocker l’or est destiné à rassurer les investisseurs sur les valeurs de leur monnaie ;
  • Les acteurs de la bijouterie : ils transforment le mental en des objets de luxe ;
  • L’industrie de fabrication des équipements électroniques : elle profite des propriétés conductrices et ductiles de l’or pour la fabrication des composants électroniques et la réalisation des alliages durable ;
  • Les particuliers et les courtiers : ils stockent l’or pour la commercialisation.

L’offre de l’or

L’Afrique se place en position de premier producteur avec 40 % des réserves mondiales d’or. Sur le continent, l’Afrique du Sud est suivie respectivement du Ghana, du Soudan et du Mali.

L’Australie représente le deuxième producteur mondial avec près de 20 % de la production planétaire. Derrière cette puissance se trouvent la Chine et les États-Unis.

Les places de transaction de l’or

Il existe principalement trois marchés clé de négociation de l’or dans le monde :

  • Les places d’Amérique du Nord (New York et Toronto) pour la négociation de l’or américain ;
  • Les places de Londres et de Zurich pour la négociation de l’or africain et russe ;
  • Les places de Hong Kong, Singapour et Japon où se négocie l’or d’Australie.

Le dynamique atour du marché de l’or


Plusieurs facteurs économiques ont permis de redéfinir la place de l’or dans l’univers de l’investissement. Il s’agit de :

  • La baisse des taux des placements bancaires due à l’effondrement de la bourse qui rend les investissements classiques moins attrayants ;
  • Le taux d’inflation de 0,8 % en France qui rend les investissements sur l’or moins taxable ;
  • La création du fonds indiciel ETF qui facilite l’investissement sur les cours de l’or en ligne sans la nécessité de détenir un stock physique ;
  • La légère croissance de 1 % de la production qui n’absorbe pas la forte demande.

Sous l’impulsion de ces nouvelles conditions, le court de l’once d’or en 2020 a connu une haute de plus de 22 %. Ainsi, en Europe, ces 31 grammes d’or passent de 1358 € à 1653 € vers la fin de la même année. Rendez-vous sur le site la Joaillerie David pour en savoir plus.

L’or reconfirme sa valeur de refuge grâce au Covid-19

Plus que lors de la crise des dettes européennes, le Covid-19 a repositionné l’or à sa place de métal de choix. Les incertitudes et la détérioration des conditions d’investissement classique créent une ruée vers le stockage de l’or.

En addition à ces conditions, la baisse des productions due aux restrictions sanitaires a créé une explosion du prix du métal. Ce qui engendre une expansion du marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici