L’autoclave est un appareil généralement utilisé en milieu hospitalier pour la stérilisation des dispositifs médicaux. Son utilité n’est plus à démontrer. Ses différents procédés de stérilisation lui confèrent une polyvalence hors pair. Voici quelques raisons pour lesquelles vous devez utiliser un autoclave pour la stérilisation de vos instruments.

Les avantages de l’autoclave pour la stérilisation

Deux avantages principaux peuvent être mis à l’actif d’un autoclave. Il s’agit de la garantie de la sécurité des instruments et de leur meilleure durabilité.

La stérilisation pour la sécurité de vos instruments

De façon générale, tous les instruments à mains sont à utiliser avec beaucoup de précautions. En effet, les contre angles, les turbines et autres pièces à main entrent fréquemment en contact avec la muqueuse buccale et la salive des patients.

De même, ces mêmes outils peuvent à tout moment être en contact direct avec du sang compte tenu de leur utilisation conjointe avec des instruments critiques comme les fraises.

Ainsi, ils sont placés dans la catégorie des instruments « semi-critique » compte tenu du risque qu’ils représentent. C’est la raison pour laquelle vos instruments semi-critiques doivent être soit à usage unique, soit stérilisés après chaque utilisation, soit traités avec une désinfection de niveau intermédiaire.

Pour leur entretien, l’importance des autoclaves n’est plus à démontrer. En effet, les autoclaves sont des stérilisateurs à vapeur utilisés dans les cas de désinfection, pour détruire les micro-organismes tels que les bactéries, virus champignons, etc.

Les autoclaves vous permettent de stériliser vos instruments après chaque utilisation pour limiter les risques de contamination. En cas de besoin, vous pouvez confier la conception de votre autoclave à une entreprise spécialisée dans la métrologie

La stérilisation pour une meilleure durabilité de vos instruments

La stérilisation est l’une des dispositions primordiales pour l’entretien de vos instruments. Or, plus vos instruments sont bien entretenus, plus ils pourront vous servir sur une longue durée.

Un bon entretien présente l’avantage d’assurer votre sécurité et celle de vos patients, le bon fonctionnement de vos instruments et un meilleur confort au moment de leurs utilisations.

En revanche, un mauvais entretien va causer des pannes plus fréquentes et diminuera considérablement votre sécurité et celle de vos patients.

Les différentes classes d’autoclaves

Vous avez le choix entre trois classes d’autoclaves.

Les autoclaves de classe B

Les autoclaves de classe B sont considérés comme les stérilisateurs à vapeur les plus avancés. Ils sont certifiés (NF EN13060). Ils sont utilisés dans les hôpitaux, les laboratoires, les studios de tatouages et dans les cabinets dentaires. Ils répondent aussi à toutes les exigences épidémiologiques et sanitaires.

Lors du fonctionnement de ce type d’autoclaves, la vapeur est générée en quelques secondes dans un générateur de vapeur séparé qui est par la suite envoyé dans l’autoclave.

Le séchage sous vide post-stérilisation permet un séchage total de toutes les charges microbiennes une fois le processus de stérilisation terminé.

Les autoclaves de classe N

L’autoclave de classe N est l’autoclave de la classe la plus basse. On ne peut que stériliser les instruments avec une structure solide dans un tel appareil. Il n’est par exemple pas possible d’utiliser ce type d’autoclave pour stériliser des cartouches creuses ou poreuses ou des articles dans leurs emballages.

Ces autoclaves possèdent un robinet d’évacuation d’air et de vapeur, mais ne garantissent pas une élimination à 100 % de l’air. Ils ne disposent pas non plus d’une option de séchage efficace.

Les autoclaves de classe S

La classe S est une classe intermédiaire entre les classes N et B. Les autoclaves de cette classe permettent la stérilisation d’instruments à emballages uniques, à emballage massif et multicouche qui ne peuvent être stérilisés dans des autoclaves de classe N.

Les autoclaves de cette classe sont moins efficaces que ceux de classe B. Ils possèdent une pompe à vide permettant l’élimination complète de l’air de la chambre avant de commencer le processus de stérilisation.  

Les différents procédés de stérilisation

Il existe de multiples procédés de stérilisation, adaptés au domaine d’application et au matériel à stériliser.

La stérilisation par la chaleur humide ou à vapeur d’eau

Ce procédé est réalisé dans une enceinte étanche dans laquelle on injecte de la vapeur d’eau sous pression. Cette méthode de stérilisation est la plus fréquente dans les établissements de santé pour tous les dispositifs médicaux et thermorésistants. Elle est à la fois fiable, peu coûteuse et non polluante.

Par chaleur sèche

La stérilisation par chaleur sèche est réalisée grâce à de l’air chaud et sec, sans une augmentation de pression. Pour l’utiliser, on augmente la température de l’air à l’intérieur d’une étuve, un peu comme dans un four.

Il n’existe aucune possibilité pour l’air de rentrer ou de sortir. Mais ce procédé est de moins en moins utilisé, car en chaleur sèche, les bactéries ont plus de chance de produire des spores.